C2 Xplore – Les lésions iatrogènes peuvent être considérablement réduites dans la chirurgie du nerf facial

Opérations dans le domaine de la chirurgie du nerf facial :

  • sont très complexes en raison de la structure délicate et des nerfs en éventail
  • exigent une grande précision
  • représentent donc un défi particulier pour les chirurgiens.

C'est pourquoi le neuromonitoring peropératoire (IONM) a été mis en place depuis de nombreuses années, notamment dans le domaine de la chirurgie du nerf facial >> pour aider les chirurgiens à localiser les branches nerveuses et ainsi accroître la sécurité des patients.

Sauver les nerfs du visage – Minimiser les risques

La neurosurveillance en chirurgie du nerf facial est utilisée de deux façons :

  • Les signaux et les activités spontanées résultant de l'irritation des branches nerveuses, par exemple par une manipulation mécanique des nerfs, sont indiqués acoustiquement et visuellement.
  • Des sondes portatives peuvent être utilisées pour localiser et indiquer les branches nerveuses individuelles dans la parotide. Ces instruments stimulent les nerfs par voie électrique. Les contractions musculaires qui en résultent sont signalées visuellement et acoustiquement.

Lorsqu'une tympanoplastie est effectuée ou qu'un implant cochléaire est inséré, le neuromonitoring d'inomed est un outil utile qui aide à prévenir les lésions nerveuses lors du fraisage près du canal facial osseux. Lors des procédures de mastoïdectomie, les techniques de neuromonitoring sont utilisées pour réduire le risque de lésion nerveuse.

Mode de mesure en chirurgie du nerf facial

Une sonde de stimulation manuelle permet de localiser les branches nerveuses lors de la chirurgie du nerf facial. Chaque canal, et donc chaque nerf, émet un son différent, ce qui permet l'identification acoustique du nerf par la fonction appelée Channel Ident.

Les sondes bipolaires sont très sélectives et peuvent être utilisées pour surveiller les branches nerveuses et leur fonction à proximité immédiate, tandis que les sondes monopolaires ont un champ d'action plus large. Des électrodes sont placées dans le muscle indicateur correspondant pour enregistrer les signaux électrophysiologiques. En cas de changement significatif de l'amplitude ou de la latence des réponses musculaires pendant l'opération, le chirurgien est informé visuellement et acoustiquement. Cela se produit également en cas d'activité spontanée. Toute activité spontanée détectée est automatiquement enregistrée et peut être annotée pour être documentée.

La révolution numérique

Le C2 Xplore >>, avec son large champ d'application, offre des solutions innovantes pour des performances chirurgicales optimales grâce à son interface HL7-Ready avec le réseau hospitalier et sa fonction de commentaire intuitive qui permet de suivre à tout moment les événements pertinents.

 


Caractéristiques

  • Logiciel spécialement développé pour la chirurgie ORL
  • Fonction Channel Ident pour localiser les branches nerveuses
  • Détection des activités spontanées
  • Des systèmes puissants et rapides à utiliser
  • Des fonctions d'interface fluides

Principaux domaines d'application du C2 Xplore :

Applications de la surveillance du nerf facial

  • Chirurgie de la parotide
  • Tympanoplastie
  • Mastoïdectomie
  • Implantation d’un implant cochléaire
  • Chirurgie du nerf facial

Plus d’informations >