inomed

Le neuromonitoring pelvien offre plus de sécurité pour les patients

La pIOM, une technologie pour le neuromonitoring pelvien, aide à réduire les complications

La technologie pIOM développée par inomed dans le domaine du neuromonitoring pelvien minimise les risques d'atteinte des nerfs lors d'interventions chirurgicales dans la région du petit bassin. Le neuromonitoring pelvien peut ainsi réduire le risque de complications grâce au contrôle peropératoire de la fonctionnalité des structures nerveuses, et contribuer de façon décisive à la préservation de la qualité de vie des patients.  La technologie pIOM, ou en d'autres termes le neuromonitoring pelvien peropératoire, a été perfectionnée au cours d'un travail de recherche mené sur dix ans en collaboration avec la faculté de médecine universitaire de Mayence et a déjà connu des applications pratiques dans de nombreux hôpitaux.

La technologie pIOM pour le neuromonitoring pelvien aide à préserver la qualité de vie

Les structures du système nerveux autonome sont complexes et parfois difficilement identifiables dans la région du petit bassin, ce qui y rend le neuromonitoring pelvien d'autant plus important.

Le neuromonitoring pelvien est donc tout à fait approprié pour un certain nombre d'interventions chirurgicales dans la région du petit bassin et a été jusqu'à présent surtout utilisé lors de l'ablation de tumeurs du côlon, l'une des formes de cancer les plus répandues au monde, au cours de résections antérieures basses avec exérèse totale du mésorectum (ETM). Lors d'interventions sur un cancer colorectal, le neuromonitoring pelvien peut aider à réduire de façon significative l'apparition de phénomènes d'incontinence ou de dysfonctionnements sexuels. À cet effet, la technologie pIOM développée par inomed apporte une aide précieuse au chirurgien en permettant de préserver la qualité de vie de patients très atteints.

La haute-technologie au service de la protection des nerfs

Le neuromonitoring pelvien s'effectue à l'aide de systèmes ISIS IOM >> spécifiquement configurés et ayant déjà fait leurs preuves dans la neurochirurgie et la chirurgie générale depuis quelques décennies, ainsi qu'à l'aide d'accessoires pIOM >> développés tout particulièrement pour le neuromonitoring pelvien.

Le chirurgien peut se reposer entièrement sur le système de surveillance des nerfs grâce à une restitution des signaux EMG des muscles du sphincter anal et de la pression exercée sur la vessie, et ainsi travailler efficacement sur la région à opérer. En outre, le procédé du neuromonitoring pelvien est ultra simple pour le chirurgien et ne modifie pas de façon notable la durée des interventions.

Le neuromonitoring pelvien peut également s'avérer très utile dans d'autres spécialités telles que la proctologie, la gynécologie ou encore l'urologie.

pIOM brochure >>

pIOM notes d'application >>

pIOM en literature >>