inomed

Neurochirurgie : Neuromonitoring lors d'interventions chirurgicales précises

Prévention des déficits neurologiques par la surveillance neurologique peropératoire

La neurochirurgie s’intéresse à la reconnaissance et au traitement chirurgical des maladies, malformations et lésions du système nerveux central et périphérique.

Le neuromonitoring peropératoire (IONM) joue un rôle important à cet égard. L'IONM est utilisé pour surveiller en continu des fonctions importantes du système nerveux pendant l’intervention neurochirurgicale, réduisant ainsi le risque de déficits postopératoires pour le patient.

En outre, le neuromonitoring permet au chirurgien de pratiquer des résections tumorales pendant les interventions chirurgicales en contrôlant les fonctions, et en préservant ainsi la fonction des zones du cerveau, des voies nerveuses reliées, de la moelle épinière et des structures nerveuses périphériques.

Pendant le suivi neuromonitoring, le chirurgien reçoit un feedback continu sur les fonctions de la zone chirurgicale par le biais de la neurostimulation >> et peut immédiatement ajuster sa stratégie lors de l'intervention chirurgicale en cas de changements neurologiques.

Possibilités d'application multiples

Lors d'interventions chirurgicales dans l'angle du pont cérébelleux et dans la fosse postérieure du crâne, les noyaux et les fibres intramédullaires de 10 des 12 nerfs crâniens sont rapprochés. Lors d'interventions chirurgicales dans cette zone, le fonctionnement des nerfs et du tronc cérébral est surveillé. La tumeur la plus fréquente dans l'angle du pont cérébelleux est le neurinome de l‘acoustique (vestibularis schannoma), dans lequel les 7e et 8e nerfs crâniens (nerf facial et nerf vestibulocochléaire) sont particulièrement à risque. Pour la préservation postopératoire de ces deux structures nerveuses, l‘EMG et les PEA sont surveillés.

Dans la résection chirurgicale des tumeurs cérébrales, la localisation des zones fonctionnelles - appelée cartographie - joue un rôle important. La cartographie permet au chirurgien de localiser les zones motrices et les zones importantes pour la parole, puis de procéder en douceur à l'ablation chirurgicale des tumeurs en surveillant continuellement cette région.

En neurochirurgie, les interventions chirurgicales sur la colonne vertébrale comprennent, par exemple, les tumeurs de la colonne vertébrale et les traitements de la scoliose, qui peuvent entraîner des lésions de la moelle épinière et les symptômes connexes de perte et de paralysie. Pendant la chirurgie de la colonne vertébrale, les voies ascendantes et descendantes de la moelle épinière sont principalement surveillées par la dérivation des PES et des PEM.

Le neuromonitoring peropératoire peut également être utilisée dans les applications neurochirurgicales suivantes :

  • Chirurgie de l'épilepsie
  • Anévrismes cérébraux
  • Interventions sur le tronc cérébral
  • Interventions dans l'étage sus-tentoriel
  • Interventions dans la fosse crânienne antérieure
  • Neurinome de l'acoustique
  • Stabilisation de la colonne vertébrale
  • Tumeur de la moelle épinière et maladies congénitales
  • Rhizotomie dorsale sélective
  • Drezotomie
  • Chirurgie du plexus
  • Chirurgie des nerfs périphériques

Le système approprié pour chaque application chirurgicale

Des experts du monde entier font confiance aux systèmes de neuromonitoring d'inomed. Avec le système ISIS IOM >> en différentes versions (ISIS Xpert, ISIS Xpertplus, ISIS Xpress) ou le NerveMonitor et le C2 Xtend >> inomed offre un ensemble complet pour le neuromonitoring peropératoire multimodal.

Les systèmes convainquent par leurs performances élevées, leur facilité d'utilisation, leur flexibilité et leur polyvalence d'utilisation. Ainsi, inomed offre toujours le bon système pour différentes applications chirurgicales.