inomed

Neuromonitoring per-opératoire

  • C2 NerveMonitor: Facilitation de la chirurgie

    C2 NerveMonitor

    Laissez-vous convaincre par notre C2 NerveMonitor: un neuromonitoring pour la chirurgie facile dans son utilisation

  • Système ISIS IOM – Utilisation de PES à PEM >>

    Système ISIS IOM

    Profitez du système ISIS IOM conçu pour toutes les modalités d’enregistrement connues telles que l’EMG, des PEA, des PEM, l’EEG, des PEV et PES.

  • Logiciel ISIS IOM NeuroExplorer 6.0

  • ISIS Neurostimulateur pour la neurostimulation >>

    ISIS Neurostimulateur

    La neurostimulation aide à localiser à un stade précoce des structures nerveuses afin qu´elles soient préservées pendant l’intervention chirurgicale et qu´elles puissent assurer ainsi le bien-être du patient.

Mise en application pour réduire tous les risques de lésions neurologiques

Le neuromonitoring per-opératoire fait partie des technologies-clés lors des interventions chirurgicales assurant la conservation intégrale des nerfs, des voies nerveuses ou des fonctions cérébrales. Avec notre gamme de produits inomed ainsi que nos innovations en tant que leader sur le marché, nous contribuons de manière essentielle à gérer les risques d´une clinique et à réduire les lésions neurologiques pendant une intervention chirurgicale.

Le neuromonitoring per-opératoire s’applique essentiellement en neurochirurgie, en chirurgie cardio-thoracique, en chirurgie orthopédique, en chirurgie ORL, en chirurgie vasculaire, en chirurgie viscérale et générale afin de réduire les risques d’une lésion nerveuse lors de l’acte chirurgical ou dûs à un mauvais positionnement du patient. Les structures nerveuses peuvent être identifiées et ainsi protégées de tout endommagement pendant une intervention grâce à une stimulation nerveuse ciblée. L’aménagement et la préservation des nerfs sont au centre de l´intérêt du chirurgien.

L’évolution du neuromonitoring per-opératoire

Dans le passé, on ne pouvait vérifier que de manière purement visuelle si un nerf se contractait après une stimulation. De nos jours, cette méthode ne peut plus satisfaire les exigences grandissantes du neuromonitoring. Les systèmes d’EMG et les potentiels évoqués sont maintenant utilisés afin de rendre la technique du neuromonitoring plus sensible, plus effective mais surtout plus simple. Ainsi, des réponses musculaires jusque-là indétectables à l’œil nu ou inaccessibles dû à un positionnement défavorable du patient, sont désormais représentées sous forme de courbe sur un moniteur. Le but principal du neuromonitoring est de pouvoir conserver le signal de réponse sous forme d’amplitude et de latence.

Le neuromonitoring per-opératoire de nos jours

D´une manière générale on peut différencier entre deux méthodes de neuromonitoring.

Le monitoring en continu est utilisé pour surveiller des lésions imminentes du système nerveux. Le chirurgien en est averti à temps et peux prendre des mesures adéquates évitant ainsi des lésions permanentes. Des modalités d’enregistrement telles que l’EMG, l’EEG, des PES, PEA, PEM et des PEV >> sont alors appliquées.

De plus, le neuromonitoring est également utilisé pour la localisation et l’identification des structures nerveuses délicates et complexes dans le champ opératoire. Cette méthode permet au chirurgien de mieux s’orienter dans l’espace et d’exécuter un contrôle de fonctionnalité régulier des nerfs à risque grâce à une stimulation nerveuse >> ciblée.

inomed avec sa gamme de systèmes de neuromonitoring de la nouvelle génération a su développé des appareils simples d’utilisation facilitant à l’utilisateur l’interprétation du signal et l’alertant de manière acoustique et optique de toute modification critique du signal.